Le mot du président

Les fouilles du village de l’age du fer de Cuciurpula depuis 2008 ont eu un certain retentissement dans le milieu de l’archéologie insulaire.

La presse spécialisée nationale s’est elle même fait l’écho des travaux de Kewin Pêche Quilichini puisque douze pages couleurs leur ont été consacrés dans le numéro d’Archéologia du mois de mai 2010. Toujours la même année le bulletin de la Société Préhistorique Française a consacré une dizaines de pages à un article du jeune chercheur sur la vase de fondation zoomorphe de la maison I.

La poignée de bénévoles qui a initié et soutenu ces travaux depuis 2003 a décidé de se regrouper dans l’ASSOCIU CUCIURPULA afin de s’élargir et donc de donner des moyens supplémentaires à ses ambitions.

Ambitions scientifiques tout d’abord puisque au delà du site lui-même qui s’étale sur plus de dix hectares, les prospections récentes ont dévoilé d’autres noyaux d’habitats similaires sur les communes voisines.

Ambitions patrimoniales ensuite car quand le temps de l’archéologie sera passé il conviendra de mettre en valeur le résultat de toutes ces années de travaux.

Cela doit se préparer dès aujourd’hui avec tous les intervenants : collectivités locales, intervenants divers, propriétaires etc. …

La création de l’Associu est donc devenue une nécessité et son élargissement une priorité.

C’est pourquoi notre premier acte est la création de ce site Internet www.cuciurpula.fr que nous devons à Jean Paul Ridolfi.
Qu’il soit remercié pour sa patience passée, présente et future ( !).

Nous y parlerons d’archéologie mais pas seulement de Cuciurpula, de toponymie, de patrimoine mais pas seulement de celle ou celui de l’Alta Rocca.

Ce site est ouvert à tous les passionnés*. Ils peuvent y laisser leurs commentaires et nous soumettre leurs contributions sous forme d’articles.

Par avance, merci.

Le Président :
Dominique MARTINETTI

Les inscriptions ne se font que sur demande par mail, après validation par le bureau.

1 commentaire. Ecrire un commentaire

  1. Magnificu situ… speru di pudè sparta cun voi ciò ch’aghju amparatu è trovu in Cinarca.

    Suite à l’opération initiée avec le LRA, de très nombreux sites de toutes époques ont été récensész (nouveau dolmen, menhirs, casteddi, vestiges de tous les ages…). Cette année, après les communes de Casaglione, Ambiegna et Calcatoghju, c’est au tour de celles de Sarri et Arru…

    À bientôt j’espère.

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>